OTHER

Mon Premier Amour

Autor

Je ne sais même pas par où commencer... Sûrement par le jour où je t'ai rencontré pour la première fois. Au début je ne t'ai même pas remarqué. Tu ressemblais à tous ces gars qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, pourtant je suis très bien placée pour savoir qu'il ne faut pas se fier aux préjugés. Et je me suis fait avoir comme un bleu. Quand j'y pense, je me trouve bien bête de t'avoir jugé ainsi sans même te connaître. Tu n'étais pas plus grand que moi, des cheveux bruns, voir noir, et la peau mate. Tu étais beau dans ta chemise noire. Ce soir-là la mélancolie t'avait envahi, j'ai vu à travers tous ces rires, ces chants criés par la joie, ta solitude... Faut dire que les âmes brisées m'attendrissent et attisent ma curiosité. Bizarre n'est-ce pas ? Ou est-ce le destin ? J'aime cette idée de destin, de savoir que quelqu'un t'est destin, qu'il t'attend, que tu n'es pas seul. Mais pour toi, je n'étais pas ton destin... Plus tard tu m'avais dit qu'à cette soirée, sur le balcon, tu t'étais demandé qu'est-ce qui adviendrait si tu sautais, à qui tu manquerais ? Objectivement, à tes parents, tes frères, ta famille en somme. Et sûrement quelques uns de tes amis (tu sais bien que je ne les aime pas donc bon, c'est assez gentil de ma part de les mentionner je trouve !). Mais voilà, sache que tu me manqueras toujours, donc si un jour, tu y repense dis toi que moi, tu me manqueras.
Voilà, je ne sais plus où j'en suis ! Ah oui, la soirée où je t'ai rencontré. C'était le 7, au septième étage d'un immeuble pas loin de chez moi. Au début je ne voulais pas y aller car je ne connaissais personne, mais comme c'était une amie proche qui l'avait organisé, je me suis forcée à y aller, alors qu'une autre de mes amies m'avait lâché. Comme je le disais à ton arrivé je ne t'avais pas remarqué, jusqu'à ce que je te vois dans un groupe en train de discuter. Tu émanais une confiance en toi, qui irradiait la pièce, sûrement parce que tu connaissais ces personnes depuis longtemps. Donc comme tout être humain normal, je me suis mise à faire la beauf pour te séduire ! Je passerai certains détails mais faut dire que je n'étais pas fière de ce que j'avais fait cette soirée là. Mais cela m'a amené à prendre ton numéro, pour "m'excuser", c'était plus un prétexte qu'autre chose mais c'était surtout inconscient. Je ne pensais qu'avec honte à ce que j'avais fait... Puis une conversation en entraînant une autre, on se voit un soir, le 7. On se balade dans Paris, je n'oublierai jamais ces lieux. Puis on tombe dans une manifestation d'avocat, pour ton premier rendez-vous,on ne fait pas mieux ! Même si tu étais gêné de la situation, moi, elle m'avait beaucoup amusée. C'était assez drôle de te voir stresser comme cela, mais tu as bien changé depuis.
Le soir même on s'était revu, en groupe cette fois, et je savais que tu partais en vacances le lendemain... Bon timing n'est-ce pas ? Mais je voulais marquer mon coup, je ne voulais pas être oubliée pendant les vacances ! Du coup vers les coups de minuit dans le métro parisien, à Sully-Morlan, je t'ai embrassé pour la première fois, ton premier baiser à vrai dire. Je ne te raconte pas le stress, la tension que j'éprouvais à ce moment, j'avais tellement peur que tu me repousse ! Mais le plus drôle, une fois lancé, tu étais comme paralysé, ce qui m'a carrément fait flipper, je ne te raconte pas ! Puis ne sachant quoi faire, j'ai stoppé le baiser et t'avais fais un câlin, que tu m'a retournée. On avait l'air de deux idiots, ça je te le garantir.
J'étais déjà sortie avec d'autre personnes avant toi, j'avais plus d'expérience que toi mais je peux dire que c'est la première fois que je tombais réellement amoureuse d'une personne. Ce n'était en rien comparable à ce que j'avais vécu auparavant. Cela fait déjà deux ans qu'on n'est plus ensemble mais voilà encore aujourd'hui je peux affirmer que je suis amoureuse de toi. Avec le temps, je ne serais plus qu'amoureuse de l'image que j'aurais eu de toi, car tu vas changer avec tes nouvelles aventures, moi aussi, mais je serai amoureuse de ce souvenir, de ce que l'on a vécu. Je ne dis pas que je resterai dans le passé, je continuerai d'avancer, peut être même que je retomberais amoureuse d'une autre personne... Mais ce qui est sûr, c'est que je n'oublierai jamais ce que l'on a été l'un pour l'autre. Tu as été mon premier amour, j'ai été ta première tout court.